Le wakeboard

Une discipline en plein essor

Le projet de parc multiglisse Gérard Bruyère prévoit la création d’un plan d’eau équipé de trois téléskis nautiques pour la pratique du wakeboard, activité très prisée et en fort développement en France et en Europe.

Il sera le seul parc à proposer trois circuits de téléski nautique : un circuit pour les débutants qui permettra d’accueillir les scolaires et deux autres destinés aux sportifs de haut niveau pour leur entraînement ou pour l’accueil des championnats de France de wakeboard et des compétitions fédérales.

En 2009, la Ville a fait appel au cabinet d’études Marquetis pour identifier les facteurs clés de succès de ce type de parc de loisirs, mesurer l’attractivité de cette activité et valider l’intérêt du lancement d’un tel projet. L’étude de marché a permis de dresser une typologie des structures existantes, en France et en Europe, de définir un profil type de l’utilisateur et de mesurer l’attractivité du câble et le potentiel de visite du parc multiglisse Gérard Bruyère.

Découvrez comment se pratique le wakeboard !

Les sports de glisse ou de ride sont largement pratiqués en France

Près de 60% des français âgés de 15 à 49 ans pratiquent au moins une activité de glisse hors ski alpin (ski nautique, kite, planche à voile, snowboard, …) ou de ride (VTT, roller, BMX, …). La cible potentielle du téléski nautique (pratiquants du kite, ski nautique, wakeboard, snowboard, kneeboard, wakeskate) représente 8% des Français avec quelques particularités :

  • Un profil plus masculin et jeune (près de 3 adolescents sur 10 pratiquent une des activités citées).
  • Un plus fort potentiel de pratiquants dans les régions du sud (Sud-est et contour méditerranéen) et Ile-de-France.

Cette étude démontre un potentiel encourageant de visite auprès d’une cible de proximité mais également auprès d’une cible potentielle plus éloignée disposée à se déplacer pour pratiquer des activités par câble.

Enfin, depuis la réalisation de l’étude, entre 2009 et 2016, le nombre de sites est passé de 15 à 89 spots sur la France entière, dépassant ainsi l’Allemagne, pays historique du Wakeboard (68 spots).