Face aux incivilités grandissantes constatées sur la ville, Baillargues se dote d’un nouvel outil pour lutter contre ce phénomène. Il s’agit de la fiche de signalement mise à disposition des adminitré.e.s. Ce document permet de signaler tout fait relevant d’une incivilité comme une nuisance sonore, des déjections canines ou encore des dégradations sur le mobilier urbain communal. À noter qu’il s’agit là de signaler une incivilité et non faire de la délation.

Vous souhaitez signaler une incivilité ?

Accédez au formulaire en ligne

Vous préférez remplir le formulaire papier et nous le transmettre en main propre ou par courrier ?
Téléchargez le en cliquant sur le bouton ci-dessous et adressez-le à l’adresse suivante :
Direction de la Prévention et de la lutte contre les incivilités
Hôtel de Ville – Place du 14 Juillet – 34670 Baillargues

Téléchargez le formulaire en PDF

Retrouvez les différentes rubriques
dans le menu ci-dessous

Des défibrillateurs sur la commune

Conformément au décret n°2018-1186 du 19 décembre 2018*, la Ville a équipé ses Etablissements Recevant du Public (ERP) de Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE). Aux 4 défibrillateurs déjà installés, s’ajoutent désormais 6 nouveaux appareils.

Depuis plusieurs années, la commune a implanté ce dispositif médical qui aide à la réanimation de victimes d’arrêt cardiaque. Accompagné d’un massage cardiaque, le défibrillateur contribue à augmenter significativement les chances de survie. Pour parer à toute urgence, trois nouveaux défibrillateurs sont accessibles jour et nuit. Ils se situent devant l’Espace Vigneron (en remplacement d’un ancien modèle), au complexe sportif Roger Bambuck (à proximité des vestiaires de football) et sous le préau de l’école G. Brassens (que l’on peut atteindre, une fois le portail franchi).

Trois autres ERP ont également été appareillés :

  • L’école maternelle A. Geoffre
  • La salle des fêtes
  • Le nouvel Ehpad Louis Laget

A noter que la salle Claude Plan, les arènes, le gymnase et le véhicule de la Police municipale sont également équipés. Prochainement, trois autres DAE s’ajouteront à la liste, situés à proximité de la mairie, à la médiathèque, et dans le véhicule des veilleurs de nuit, portant à 13 le nombre total de DAE.

La municipalité a fait le choix de former l’ensemble de ses agents à l’utilisation de ces défibrillateurs, par l’intermédiaire de Marie GATEL, Assistante de Prévention et formatrice SST.

*Ce décret, pris en application de la loi n°2018-528 du 28 juin 2018, précise les Etablissements Recevant du Public (ERP) soumis à l’obligation de détenir un DAE.

DICRIM

Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs

Ce document présente :

  • les risques qui menacent notre territoire,
  • rappelle les consignes de sécurité à respecter,
  • les moyens d’alerte prévus par la commune,
  • les numéros d’urgence et les démarches à suivre si une telle situation survient sur la commune.
    (MAJ : Oct. 2020)

 

Télécharger le DICRIM

Lutte contre les cambriolages

Les situations qui facilitent les cambriolages sont multiples et la période estivale est souvent propice aux vols.  Contrairement aux idées reçues, ceux-ci se déroulent pour l’essentiel en journée. Autre constat édifiant : certains comportements par négligence peuvent favoriser les vols dans les habitations. Face à cette problématique, la Ville lance une campagne de sensibilisation aux gestes barrières à appliquer pour se prémunir des cambriolages.

Petit passage en revue des gestes barrières à observer pour se prémunir des cambriolages.

23h, il est temps pour la famille BAILLARGUES d’aller se coucher. Les chambres se situent toutes à l’étage. Le père de famille est le dernier à quitter le rez-de-chaussée. S’il s’assure que les fenêtres sont fermées et les volets tirés, il ne pense pas à vérifier que la porte d’entrée est bien fermée. Et celle-ci restera ouverte toute la nuit…

Ce geste-là, s’assurer que sa porte d’entrée est bien fermée avant d’aller se coucher, nombre d’entre nous ne le réalisent pas. Et c’est alors la porte ouverte aux cambriolages…Le jeu de mots peut prêter à sourire mais derrière cette négligence se déroulent aussi des événements qui peuvent être traumatisants.

Une porte laissée ouverte la nuit, c’est donner un libre accès aux cambrioleurs pour faire main basse sans effraction à vos effets personnels. Et tout cela sans même se donner la peine de visiter l’ensemble de votre habitation. Car dans la seule entrée de votre résidence peuvent se trouver un sac à main, des clés de voiture, des bijoux, un portefeuille… ALORS AVANT DE ME COUCHER, JE M’ASSURE QUE MA PORTE D’ENTRÉE EST BIEN VERROUILLÉE.

Autre situation anodine qui peut faciliter la tâche aux cambrioleurs : les fenêtres laissées ouvertes en votre présence. En effet, il est courant que les habitations soient visitées par les malfaiteurs alors que les occupants s’y trouvent. À titre d’exemple, la fenêtre de la chambre parentale située en rez-de-chaussée est ouverte. La famille se trouve dans la pièce à vivre. Et pourtant, personne ne se rend compte que pendant ce temps, un malfaiteur s’est introduit dans la chambre par la fenêtre et a fait main basse sur tous les bijoux…

Autre cas souvent constaté par les forces de l’ordre après les méfaits : les outils laissés dans les jardins, extérieurs. Ceux-ci servent très souvent à ouvrir les portes, casser une vitre alors que les voleurs sont venus les mains dans les poches mais repartent les poches pleines…

Quelques conseils pour se prémunir des cambriolages

Saviez-vous qu’un cambrioleur qui n’a pas réussi à entrer dans un délai de 5 minutes préfère renoncer ? Cela vaut la peine de se protéger ! Voici les principales mesures à prendre.

  • Quand je remarque une ou des personne.s suspecte.s dans ma rue, je contacte la police municipale. Pour information, les agents municipaux demande aux démarcheurs de se signaler avant d’aller frapper aux portes. Ainsi, leur présence est signalée et les esprits sont apaisés.
  • Je ne laisse pas dans mon jardin des outils, du matériel.
  • J’installe un détecteur de mouvement.
  • J’utilise un programmateur (de lumière, de TV, de radio) pour indiquer une présence chez moi en mon absence.
  • Je laisse les volets du bas de mon habitation fermés en mon absence.
  • Je ferme mon portail à clé, ma porte d’habitation, que je sois là ou pas.
  • Je ne laisse pas de fenêtres entre-ouvertes en mon absence.
  • Je ne laisse pas mes clés, mon portefeuille, mon sac à main à l’entrée de mon habitation.

Lors d’une longue absence :

  • Je laisse un véhicule devant mon habitation quand je pars en vacances.
  • Je ne poste pas de photos de moi et de ma famille sur les réseaux sociaux quand je suis en vacances.
  • J’informe mes voisins de mon absence. Je leur précise la date de mon départ et celle de mon retour.
  • Je fais relever mon courrier. Une boîte aux lettres pleine est un indicateur précieux pour les cambrioleurs.
  • Je demande à un quelqu’un de sortir régulièrement ma poubelle.
  • Je fais venir régulièrement une personne de confiance à l’intérieur de mon domicile, afin de vérifier l’état des lieux ou constater d’éventuels problèmes, comme un compteur d’électricité disjoncté ou une fuite d’eau.

Je fais surveiller mon habitation par la police municipale grâce à l’opération « Tranquillité vacances ». Avant mon départ en vacances, je signale mon absence à la police municipale en remplissant un formulaire disponible ICI.

Le saviez-vous ?

  • 80% des cambrioleurs passent par la porte d’entrée

  • 80% des cambriolages ont lieu en plein jour, 55 % entre 14h et 17h

  • 13% seulement sont élucidés

  • 1 cambriolage dure en moyenne 20 minutes

  • 1 cambriolage a lieu toutes les 90 secondes

Source : Ministère de l’Intérieur / Observatoire de la Sécurité

STOP aux dépôts sauvages !

Pour lutter contre les dépôts d’encombrants sur l’espace public en augmentation, la Ville lance une nouvelle campagne de communication. Retrouvez quelles sont les bonnes pratiques à adopter et les risques encourus en cas de non-respect des règles.

Vos encombrants se déposent en déchèterie

Afin de limiter l’encombrement de l’espace public et de permettre une meilleure valorisation, les encombrants doivent être prioritairement apportés dans l’une des 20 déchèteries du territoire de la Métropole. Baillargues dispose d’un point propreté situé route de Castries.

Ce que vous ne pouvez pas déposer

  • Tous les déchets ménagers spéciaux, les acides, les solvants liquides : diluants, détachants, les produits pâteux : peintures, huiles, les pneus, les batteries et les déchets résultant de travaux importants (terre, gravats, ciment, etc…)
  • Les appareils électriques et électroniques, électroménager, audiovisuel (TV, écrans d’ordinateurs)
  • Le verre, les miroirs
  • Les déchets issus d’une activité professionnelle

Infos pratiques

  • Point propreté de Baillargues
    Horaires d’ouverture :
    lundi > samedi : 9h > 12h / 14h > 18h (et 19h d’avril à septembre)
    dimanche – 9h > 12h30
    Attention, tous les points propreté sont fermés les jours fériés.

Une collecte sur rendez-vous

Le ramassage des encombrants peut également se faire sur rendez-vous grâce :

  • au formulaire en ligne 
  • via le guichet unique Métropole situé en Mairie (04 67 87 81 81)
  • ou par inscription téléphonique au : 0800 88 11 77
    Appel gratuit depuis un poste fixe du lundi au vendredi 8h30­ à 12h30 / 13h30­ à 17h

Pensez à sortir vos conteneurs ou vos déchets encombrants la veille au soir de la collecte (ou avant 19h pour les collectes du soir).

STOP aux déjections canines !

Malgré les panneaux d’interdiction affichés dans de nombreux endroits (place du 14 Juillet, rue de la République ou encore devant le parvis de la médiathèque Jean Matte), la Ville déplore que les propriétaires de canidés oublient trop souvent derrière eux les besoins de leurs amis à 4 pattes. Les crottes de chien sont encore trop nombreuses et obligent les piétons à effectuer le pas chassé de l’esquive.

Une nouvelle signalétique vient renforcer celle existante avec l’installation de panneaux d’interdiction sur l’espace vert situé à l’intersection de la rue du Contrôle et de la rue Croix de Jallé ainsi qu’autour du gymnase R. Bambuck.

STOP au tabagisme passif de nos enfants !

Des zones sans tabac dans l’espace public extérieur

Un arrêté municipal en date du 16 novembre 2020 interdit la consommation de tabac dans certains endroits de la ville. Le but : lutter contre le tabagisme passif subi par les enfants.

Depuis le 4 janvier, il est interdit de fumer ou vapoter sur les trottoirs aux abords immédiats des écoles, crèche, centre de loisirs, dans les 5 aires de jeux de la ville (Les Petits Lapins, Les Poissons Rouges, place Charles de Gaulle, espace Léo Kolasinsky ainsi que l’aire de jeux devant la médiathèque Jean Matte) et aux abords du gymnase R. Bambuck. Plusieurs panneaux d’interdiction ont été installés sur l’ensemble des sites concernés.

Retrouvez les plans des différentes zones