L'Orgue de la Ville

Installation d’un orgue au sein de l’Eglise

 

L’orgue installé depuis fin septembre 2021 au sein de l’église St Julien est unique en son genre et exceptionnel par bien des aspects. Mesurant 5 mètres de hauteur par 6 mètres de largeur, ce majestueux instrument a été conçu pendant plusieurs mois dans un petit village alsacien avant d’être acheminé à Baillargues en pièces détachées.

Un savoir-faire d’excellence

Différents corps de métiers sont indispensables à la construction  d’un orgue afin de réaliser les dorures, le décor sculpté, les tailles, les travaux d’harmonie et enfin les  tuyaux.
Deux artisans désignés « Meilleur ouvrier de France », l’un pour le décor sculpté et le second pour les dorures, ont notamment participé à sa construction, le tout sous les instructions d’Hubert Brayé, Maître facteur d’Orgue.

L’entreprise d’Hubert Brayé est labellisée Entreprise du patrimoine vivant : un label attribué par l’État qui vise à distinguer des entreprises au « savoir-faire d’excellence ».

Un orgue particulier

A la demande de la municipalité, cet orgue est à la fois différent et complémentaire des orgues environnants par son esthétique. Il faut savoir que chaque pays et chaque époque possèdent sa propre esthétique et de fait, son propre répertoire musical. L’orgue de Baillargues permettra ainsi de donner des concerts de musique allemande du XVIIIème  siècle.

Ce dernier ressemble à  celui  construit  en  1755  pour  la princesse Anna-Amalia de Prusse. Cet orgue était utilisé par  Karl  Philipp  Emanuel  Bach,  fils du célèbre compositeur Jean-Sébastien Bach, qui en jouait régulièrement à l’occasion des  cours  qu’il  dispensait  à  la  princesse.

Un instrument  monumental

L’orgue est désormais positionné face à l’autel, sous le vitrail représentant St Julien, au-dessus  de la porte d’entrée. Ayant anticipé son installation il y a de nombreuses années, M. le Maire a souhaité, au moment de la restauration intérieure de l’Eglise, que les bancs puissent pivoter pour que les  spectateurs puissent écouter et voir les concerts… dans le bon sens !

 

96 notes au total  réparties entre  2 claviers  et 1 pédalier

4 essences de bois (chêne, sapin, hêtre et ébène)

4498 heures de travail

Premiers récitals pour l’orgue Cyprien de Rome

 

Samedi 4 décembre, l’Eglise St Julien a accueilli la cérémonie de bénédiction de l’orgue en présence de l’archevêque Pierre-Marie Carré, du Père Humberto Pabom, prêtre de la Paroisse Jean XXIII,  et du Maire de Baillargues, Jean-Luc Meissonnier. Une célébration qui met en lumière le rôle donné par l’Église à cet instrument monumental.

Cérémonie de bénédiction : une célébration

La célébration a commencé par un chant a capella (l’orgue ne peut faire entendre sa « voix » tant qu’il n’est pas béni).

Après un mot d’accueil de Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, un choix de lectures bibliques a été proposé. Le célébrant a ensuite prononcé la prière de bénédiction en aspergeant et en encensant l’instrument.

 » Éveille-toi, orgue, instrument sacré ! « 

L’orgue a pu alors commencer à se faire entendre en répondant à la série d’invocations que lui adressait le célébrant. Ce dialogue entre l’homme et l’instrument était constitué d’improvisations en rapport avec les textes lus, qui ont fait découvrir la variété des timbres et des combinaisons de l’instrument.

La célébration s’est achevée par une bénédiction suivie du concert d’inauguration.

Vif succès pour les premiers concerts

Dimanche 5 décembre, faisant suite à la cérémonie de bénédiction, deux concerts gratuits et ouverts à tous ont été donnés en l’Eglise St Julien. Ces premières représentations ont ravi le public présent.

Le duo Merlin, composé de Yannick Merlin, titulaire de l’orgue de l’Eglise Notre-Dame-des-Champs à Paris, et de Béatrice Piertot, co-titulaire de l’orgue de l’Eglise Saint-Laurent à Paris, ont interprété à 4 mains des morceaux de Mozart, Rameau, Haendel et Saint-Saëns.

Un instrument monumental

Quelle que soit sa taille, un orgue est toujours composé des éléments suivant:

  • une console, regroupant claviers et commandes
  • une soufflerie, regroupant réservoir et production de vent
  • un sommier, permettant l’accès du vent aux tuyaux
  • la tuyauterie, englobant le matériel sonore

Ces éléments constituent le mécanisme et peuvent être regroupés en totalité ou en partie dans un meuble appelé « buffet », pouvant être situé à différents endroits, en fonction de l’acoustique propre à chaque église.

Le saviez-vous ? La tessiture de l’orgue est la plus large de tous les instruments.