Eglise Saint Julien

Inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques

L’église, qui date du XIème siècle, a été fortifiée au XVème siècle pour protéger les habitants des petites troupes de soldats qui pillaient le pays. Ces travaux de mise en défense ont laissé des traces bien visibles : façade flanquée de deux tours, restes de mâchicoulis au sommet de la façade et du clocher, meurtrières sur le chevet…

Au début du XIème siècle, l’église Saint-Julien, prieuré dépendant de Maguelone, fut érigée à la charge du Chapitre Saint-Pierre de Montpellier. Ce dernier y fit célébrer le service divin et perçut également la dîme, impôt portant sur les récoltes. Baillargues étant située sur un des itinéraires du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, l’église romane Saint-Antoine de Cadoule fut édifiée au XIIème siècle, afin de permettre aux pèlerins d’y faire une halte.

Au XIXème siècle, la croissance de la population nécessita un agrandissement de l’église. Quatre chapelles latérales furent donc édifiées. Inévitablement, l’édifice fut marqué par le temps et par son histoire. Une longue période de travaux s’est donc imposée naturellement avec la consolidation des parties hautes de l’édifice, la rénovation extérieure et la restauration des vitraux.

Des travaux de restauration intérieure

En 2011, des travaux de restauration intérieure sont entrepris. Plus de 18 mois ont été nécessaires pour restaurer, embellir et préserver cet élément incontournable du patrimoine baillarguois, inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques. De nombreux artisans tels que des peintres-restaurateurs, des tailleurs de pierre ou encore un maître verrier se sont attelés à rendre à cet édifice toute sa splendeur d’autrefois.

Ces travaux ont notamment permis de faire des découvertes surprenantes. En effet, l’église Saint-Julien se distingue des autres édifices de la région par un très grand soin apporté à la taille des pierres puisque celles-ci sont toutes taillées en épi, forme particulière et très rare.

En décembre 2013, l’Église Saint-Julien a réouvert ses portes au public lors d’une cérémonie officielle célébrée par Monseigneur Claude Azéma, Évêque de Montpellier.

Un projet
subventionné
à 83%

Pour la restauration intérieure des chapelles, du choeur, de la nef et la construction d’un orgue, la Ville a bénéficié en 2011 du soutien de l’Etat, de la Communauté d’Agglomération de Montpellier, du Conseil Général de l’Hérault, du Conseil Régional Languedoc–Roussillon et de la Réserve parlementaire du Sénat.

Revivez le chantier en vidéo