La course camarguaise

Un sport spectaculaire

Très attachée aux traditions taurines,
la Ville met à l’honneur la course camarguaise dans ses arènes,
au travers notamment de plusieurs événements et de son école dédiée à l’apprentissage de la discipline.

Qu’est-ce que la course camarguaise ?

La course camarguaise est un sport unique au monde, aussi extrême que spectaculaire. Elle se déroule d’avril à septembre dans les arènes de nombreux villages de l’Hérault. Dans ces courses, pas de mise à mort. Le taureau entre dans l’arène avec des attributs accrochés à ses cornes que les raseteurs doivent attraper à l’aide d’un crochet.

La course camarguaise fait partie intégrante des traditions. Elle soulève les passions et déplace les foules. Le danger présent à chaque instant et l’exploit toujours au rendez-vous donnent à ce sport une dimension spectaculaire, doublée d’une intensité dramatique, recherchée par tous les aficionados.

Une école pour apprendre à raseter

A Baillargues, l’école de Raseteurs Baillargues Métropole forme les jeunes âgés de 12 à 20 ans, dans l’optique de leur transmettre l’art du raset et l’amour pour les traditions camarguaises.

Créée en janvier 2011 à l’initiative du Maire de Baillargues, sous la présidence de l’ancien raseteur Nicolas Triol, l’école a connu un véritable succès dès sa première année et compte aujourd’hui plus de 185 élèves formés et en formation.

Les entraînements physiques et techniques se déroulent de mi-janvier à mi-mars, tous les mercredis et vendredis soirs de 18h30 à 20h dans les arènes de Baillargues, avec au programme, course d’endurance, renforcements musculaires, techniques de raset avec un frontal. Le tout supervisé par une équipe d’anciens raseteurs.

À partir du mois de mars, les élèves sont confrontés aux vaches pour les plus jeunes et aux taureaux pour les plus âgés, lors des courses d’entraînements, encadrées par les éducateurs de l’école.

Pour intégrer l’école, téléchargez le dossier d’inscription sur le site internet de l’école.

Affiliée :

Site de l'école

Les différents trophées baillarguois

Le Trophée Jeunes Pousses

De jeunes taureaux et de jeunes vachettes, âgés de 3 à 6 ans, sont rasetés par les élèves de l’Ecole de Raseteurs Baillargues Métropole, dans une course d’emboulés. Le meilleur d’entre eux est récompensé, tout  comme le meilleur élève qui remportera le trophée « Jeunes Pousses ».

Le Trophée Prestige Lou Sanglier

Organisé par l’Ecole de Raseteurs Baillargues Métropole et le club Taurin «Lou Sanglier», ce trophée réunit 3 manades. Un jury d’aficionados reconnus attribue aux jeunes raseteurs, en plus des points enlevés sur les cornes des taureaux, des points de bonification à la qualité du travail, à l’issue de chaque taureau. Le cumul des points désigne le vainqueur du trophée à la fin de la course.

Le Trophée J.F. Brouillet

Pendant 3 jours, les meilleurs jeunes taureaux du moment se confrontent à l’élite de raseteurs espoirs. Les attributs que lèvent les hommes ont la même cotation mais la beauté du geste est cette fois récompensée avec l’attribution de points de bonification qui ont eux aussi une valeur financière.

Le Trophée Taurin

De mars à septembre, le trophée taurin, organisé par Montpellier Méditerranée Métropole, se déroule sur 10 communes de la Métropole  pour désigner le meilleur raseteur.

L’accord cadre pour ce trophée a été signé le 7 avril 2014, par  le Président de Montpellier Méditerranée Métropole et Maire de la Ville de Montpellier, le Maire de Baillargues et Vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué aux Sports et aux traditions sportives, et Gérard Batifort, Président de la Fédération française de courses camarguaises.

La collectivité accroît ainsi son soutien aux clubs taurins et permet aux clubs d’organiser les courses dans les communes de Baillargues, Castries, Lattes, Le Crès, Pérols, Saint Geniès des Mourgues, Saint Georges d’Orques et Villeneuve-lès-Maguelone.

La course camarguaise en vidéos